vendredi 13 mai 2016 Littérature

Mort aux grands ! - Pierre Léauté

Bonjour à tous !

Nouveau changement de registre aujourd'hui avec Mort aux grands ! de Pierre Léauté aux éditions du Peuple de Mü, une farce grinçante et bourrée d'humour, où les plus fous ne sont peut-être pas ceux que l'on croit !

1919. La Première Guerre mondiale s’achève enfin et la France doit reconnaître sa défaite face à l’Allemagne. Humiliée, ruinée, la population vit désormais sous le joug du grand Kaiser. Des cendres de la défaite va cependant s’élever un homme qui ne se résigne pas : le soldat Augustin Petit !

Lui seul a compris les raisons de la déroute. Lui seul en connaît les responsables. Lui seul a le courage de les désigner : les grands ! Voici poindre la terrible revanche du plus patriote des rase-moquettes. Vive les petits bruns !

Afficher l'image d'origine

Pierre Léauté

Avec ce second roman, Pierre Léauté nous entraîne dans une uchronie où l'humour et la dérision sont de mise. Mort aux Grands est la première partie d’un diptyque sur la Première Guerre mondiale et la montée des régimes totalitaires.

Pourtant, l'auteur aborde ce thème au travers d'une vision loufoque et complètement hors norme. Son héros, Augustin Petit n'est pas seulement petit (et pas mignon)... Mais aussi teigneux ! Un Cortex en puissance, si vous voyez de quoi je veux parler.

Afficher l'image d'origine

Cortex et Minus - Petit et intelligent, grand et bête

Cette courte uchronie* se lit très vite, la plume de l'auteur est agréable et mordante, l'humour omniprésent. En effet, même si les évènements évoqués sont terribles et ont marqués durablement le Monde, on reste ici dans le registre du cocasse et du burlesque. Le rapprochement entre un petit moustachu teigneux et Augustin se fait aisément et l'on suit avec intérêt l'évolution de notre héros. Sera-t-il le même ? Versera-t-il dans tous les excès ?

Blessé à la guerre et humilié depuis sa plus tendre enfance, Augustin Petit veut sa revanche ! Les poussins vaincront !

D'ailleurs... Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Donjon de Naheulbeuk avec Le Laridé du Poulet, qui illustre plutôt bien l'intrigue :

Pourtant, une part tragique subsiste à ce récit. Augustin Petit est un soldat (certes contre son gré), un anti-héros de la Guerre et que fait-il ? La guerre... Une guerre sournoise contre les grands, les barbus et j'en passe. Il va tenter par tous les moyens (et pas toujours honnêtes malheureusement), de s'élever sur ses petits petons contre un ennemi qui n'est finalement pas celui que l'on croit.

Pierre Léauté parsème son récit de clins d’œil à l'Histoire avec des références détournées, telles le journal « le Clérical, nous voilà ! » ou encore l'utilisation d'outils de propagande d'une efficacité redoutable pour contrer les "Grands". Même les grands auteurs comme Rabelais et Victor Hugo y passent !

Vous l'aurez compris, Augustin Petit ne plaisante pas !

Mort aux Grands est un roman truculent, provocateur, et agréablement jubilatoire. Pierre Léauté décrit avec justesse la folie des hommes et les excès dans lesquels l'humanité peut sombrer.

(NB : Une uchronie* est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. Source Wiki)

Mort aux Grands est suivi de Guerre aux Grands, toujours publié aux éditions lyonnaises du Peuple de Mü.

Afficher l'image d'origineTitre : Mort aux Grands

Auteur : Pierre Léauté

Éditeur : Le Peuple de Mü

Illustration : Adrien « Alrik » Spada

Nombre de pages : 144p