jeudi 28 janvier 2016 Littérature

Les Crevecoeur – Romain – Antonia Medeiros

Afficher l'image d'origineLe monde étrange dans lequel grandit Germain Crèvecœur est peuplé de silences, de secrets de famille, de chaussures usées qu’on adule, d’une Chinoise édentée cachée dans un placard et d’une tapisserie légendaire. Prisonnier de Romain et d’Édith – un père à la folie fétichiste et une mère à l’amour excessif –, Germain cultive sa différence et recherche dans l’amertume de sa jeunesse le bonheur et la force d’aimer. Son incroyable parcours fascine, de son enfance à son adolescence, de son apprentissage à la découverte de la sensualité, de l’horreur de la mutilation à la magie de la création. En cela, Romain a marqué son fils de son empreinte indélébile.

Entre passions et intrigues familiales, la saga des Crèvecœur est un hymne à la beauté féminine autant qu’un voyage dans le cœur meurtri d’un homme à la sensibilité unique, qui pensait soigner son âme au fond d’une bottine pour dame.

Antonia Medeiros est une auteure franco-américaine. Après avoir travaillé dans le monde de la communication et avoir beaucoup écrit pour les autres, elle se consacre aujourd’hui à ses propres œuvres. Romain est le deuxième volet de cette épopée familiale.

Attention : Cet article peut contenir des spoilers. Ce roman est un second tome.

C'est avec plaisir que j'ai reçu mi-janvier le second tome de la saga des Crèvecoeur intitulé "Romain". Le personnage que j'ai haï dans le tome 1.

Il faut dire que le brave homme est un poil psychopathe, fou, aliéné, etc. (Oui, oui, je me répète, mais il est vraiment pas net !) Toutefois, même si le ce second volet porte son nom, il est surtout axé sur la jeunesse puis l'adolescence de Germain, ses rapports avec son père, sa mère Édith et les débuts de sa vie en société.

On peut scinder le roman en deux parties distinctes. La première relatant son enfance à Bayeux entre des parents qui se haïssent et ses tentatives de connaître son père. Puis dans un second temps, son éveil au monde et à sa destinée, qui entraînera son envol.

Romain - Le diable personnifié ?

Dans "Romain", Germain entre réellement dans le vif du sujet : sa vie quotidienne dans son enfance. Sa mère n'ayant que lui, le protège et l'abreuve d'histoires pour oublier la triste réalité. Une complicité très forte se tisse entre eux. Il faut dire que tout deux sont exclus du monde onirique/cauchemardesque de Romain. pourtant Germain va essayer de le comprendre et de l'apprivoiser... Y-arrivera-t-il ? Ou la folie de Romain est-elle trop profonde ?

L'entrée d'une vieille princesse chinoise, MiMei, dans leur vie, va bouleverser ce fragile équilibre (qui s'en être tranquille, allait son petit bonhomme de chemin). Romain va basculer dans une noirceur et un abîme de folie. Jusqu'où ira-t-il ? Commettra-t-il l'irréparable ?

Afficher l'image d'origine L'objet du délit...

Son père et sa mère vont rythmer l'enfance de Germain par leurs disputes et leurs mondes respectifs. Romain avec son fétichisme et sa violence. Édith avec ses histoires rocambolesques et ses promenades dans la ville qui atterrissent très souvent dans l'église de Bayeux, son refuge.

"Que me montrait-on, si ce n'est l'impossibilité d'aimer l'autre sans y perdre une partie de soi ? Et moi qui avais la vie entière pour aimer, ne partais-je pas déjà avec un handicap ? Était-ce donc cet amour dont j'étais l'héritier et que l'on me donnait en spectacle ? Pouvais-je moi-même aimer avec pureté et simplicité ? Pouvais-je aimer dans un abandon de soi qui exige le renoncement et une foi indéfectible dans le partage ? Autour de moi , il n'y avait que colère, orgueil et regrets, et je me sentais vaincu et trompé, avant même que la vie n'ait vraiment commencé."

De plus, pour ne pas être en reste, son acclimatation sociale à l'école n'est pas des plus réussie... Exclu et stigmatisé, Germain a du mal à s'intégrer et surtout à se faire des amis.

Afficher l'image d'origine Tapisserie de Bayeux

Un évènement malheureux et empli de violence va finir par lui ouvrir les yeux et lui révéler son destin. Fini les désillusions paternelles, scolaires et sociales. Germain sait ce qu'il veut être. Il connaît son rêve !

L'envol - Paris - Un nouvel apprentissage

Suite à ce fâcheux incident, Germain décide de quitter Bayeux pour apprendre à connaître le monde et apprendre à se connaître lui même, ce qui n'est pas une mince affaire.

Paris lui ouvre les bras et il se laisse griser. Pourtant, il  n'est pas simple d'apprendre son métier pour réaliser son rêve. Et de nombreux obstacles se trouvent sur son chemin. Il doit se réhabituer à vivre en communauté, avoir des échanges et surtout... Découvrir les femmes et la féminité. (pas facile me direz-vous !)

C'est avec une soif de savoir inextinguible, que Germain va appréhender les difficultés qui s'offrent à lui. Petit à petit, il va entrevoir un monde secret et délicieux et il fera tout pour le comprendre en se plongeant corps et âme dans celui-ci.

Afficher l'image d'origine Atelier de cordonnerie

"J'ai compris tant de chose en regardant les chaussures des autres vivre et respirer. J'y ai puisé tant d'émotions et tant d'images, que rares ont été les fois où j'ai été à court d'idées. Pourtant, la chaussure est un objet trivial qui vit eu ras des choses et contre la saleté des trottoirs qu'elle ramasse. Mais c'est aussi un objet dont nous sommes dépendants, parce que sans lui nous ne pouvons marcher. La chaussure nous fait avancer, tout en nous protégeant contre cette nudité du pied qui autrement nous fragilise. La chaussure nous transporte, nous emmène vers un ailleurs, et elle habille l'utile avec délicatesse et élégance. Elle reflète nos failles et elle les masque en même temps, comme pour mieux nous pardonner notre humanité."

Quelle empreinte Romain a-t-il laissé sur son fils ? Une malédiction ou une bénédiction ? Germain obnubilé par les chaussures et les femmes sera-t-il assez fort pour révéler son génie et trouver le bonheur ?

Afficher l'image d'origine

Ce second tome de la saga des Crèvecoeur d'Antonia Medeiros est une superbe lecture. L'histoire de Germain, de ses parents, est tout simplement poignante et bouleversante.

La plume d'une très grande sensibilité de l'auteure traduit à merveille les tourments qui agitent chacun des protagonistes, leurs forces, leurs faiblesses et surtout.. Leurs amours.

"J'ai toujours eu une prédilection pour les souvenirs des dernières fois. Ce sont des souvenirs qui m'ont marqué avec beaucoup plus de force que ceux des commencements. La dernière fois que j'ai vu mon père, la dernière fois que je me suis senti heureux, la dernière fois que j'ai touché un sein ou la dernière fois que je t'ai vu. Parfois, il y a des moments que l'on vit en sachant que c'est la dernière fois, et là, on éprouve des émotions étranges, comme si nous nous séparions de notre corps pour nous poser en observateur et apprécier un instant qui ne se reproduira pas."

Il est très difficile de rester insensible à la détresse d’Édith, la folie de Romain et la soif de devenir de Germain. Antonia Medeiros a réussi à faire naître des personnages de chairs et de sang, de sentiments et de passions.

Les Crèvecoeur est un véritable tourbillon littéraire révélant les passions et les rêves de l'humanité !

Afficher l'image d'origine

 

Titre : Les Crèvecoeur - Romain

Auteure : Antonia Medeiros

Éditions : La Bourdonnaye

Nombre de page : 232p

Sortie : 28/01/2016