mercredi 4 janvier 2017 Littérature

Les Loups Chantants - Aurélie Wellenstein

Afficher l'image d'origineFrappée par une maladie rare, la peau de Kira se couvre de glace. Dans quelques jours, la jeune fille sera devenue une statue, prisonnière de son propre corps.

Pour la sauver, son frère, Yuri, s'élance avec son attelage de chiens de traîneaux à travers les mille kilomètres de steppes glacées qui les séparent l'hôpital.

Mais aussitôt partis, une meute de loups psychiques les prend en chasse. Les prédateurs s'infiltrent dans l'esprit du jeune homme, et la louve de tête lui souffle alors un terrible secret : elle est son ancienne petite amie. Celle qu'il avait crue morte, un an auparavant.

Rêve, folie, piège mortel ou réalité ? Tout en se battant pour sauver sa sœur, Yuri va devoir affronter les fantômes de son passé.

Quelques mots sur l'auteure

Aurélie WellensteinA 32 ans, Aurélie Wellenstein vit en région parisienne en compagnie d'une loutre, d'un berger allemand, de son cheval intérieur et ses nombreuses autres personnalités. Que ce soit pour la lecture ou l'écriture, son domaine de prédilection est la SFFF (science-fiction, fantasy, fantastisque). A ce jour, elle est l'auteur d'une vingtaine de nouvelles publiées ou à paraître chez différents éditeurs dont Scrineo.

Vous pouvez suivre ses actualités sur son site, La Fille Perchée.

Les légendes nordiques

Le loup est un animal très présent dans de nombreux mythes et légendes depuis la nuit des temps et sur de multiples continents.
Toutefois, nous allons nous pencher plus particulièremens sur les légendes du Nord, voir du Grand Nord.

Afficher l'image d'origineLe loup a longtemps été considéré comme un passeur qui défait les mondes et conduit les âmes ; une allégorie des cycles de la vie. Tout en l'affrontant, les peuples primitifs lui prêtent allégeance. Ils le représentent régulièrement dans des peintures rupestres et sur des gravures, conservent leurs crânes et leurs fourrures, qu’ils utilisent souvent comme totem.

« Devenir loup était une aspiration et une exigence commune à de nombreuses organisations guerrières", explique Geneviève Carbone, ethnozoologue. Elle est la grande spécialiste française du loup et elle est l'auteure de différents ouvrages consacrés à celui-ci.

Le loup se retrouve propulsé sur le devant de la scène !

Afficher l'image d'origineValeureux ancêtre pour des dynasties entières de combattants, tel Gengis Khan qui se proclamait fils du loup bleu, le loup symbolise parfois l’apocalypse. En effet, dans la mythologie nordique, Fenrir, fils du dieu malfaisant Loki et de la géante Angerboda, serait la cause de la fin du monde. Inversement, on retrouve aussi des incarnations possèdant quantités de vertus . Dans le Grand Nord, une légende esquimau veut qu’au jour de la création du monde, Kaïla, le dieu du ciel offrit le caribou au peuple du Grand Nord pour se nourrir. Quand il n’y en eut presque plus, le dieu leur envoya Amarok, l’esprit du loup, car ce dernier maintient le caribou en bonne santé et demande à ses fils, les loups, de manger les caribous maigres, malades et petits pour que les troupeaux redeviennent nombreux avec des animaux gros et gras.

Amarok

Afficher l'image d'origineAmarok ou Amaruq est, dans la mythologie inuit (cosmologie), un gigantesque esprit du loup. Il est souvent décrit comme un loup géant qui dévore les chasseurs assez imprudents pour sortir chasser seuls la nuit. Cependant, il peut aussi aider les humains en veillant à ce que ses frères, les loups, maintiennent les troupeaux de caribous en bonne santé par élimination des animaux faibles et malades. Le nom d'«Amarok » désigne également le loup au sein des peuples inuits.

Les adlets (inuit)

Les Adlets (ou Erqigdlet) sont une race de créatures légendaires sortie tout droit de la mythologie inuit du Groenland (nous sommes en Sibérie dans Les Loups Chantants), et des côtes du Labrador et de la Baie d'Hudson (donc plus nord de l'Amérique). Cette peuplade posséderait des jambes de chien et un corps humain. Les Adlets courent très rapidement et les rencontres avec les humains finissent généralement en bataille, ces derniers étant souvent victorieux.

Ces créatures ressemblent assez à certaines rencontres que font nos héros.

Korochun

Korochun était un jour férié slave païen. C'était une journée où le Dieu Noir et autres esprits associés à la destruction et à l'obscurité étaient les plus puissants. Le premier usage enregistré du terme a été en 1143, lorsque l'auteur de la Première Chronique Novgorod a fait référence au solstice d'hiver comme «Korochun».

Il a été célébré par les slaves païens le 21 décembre la plus longue nuit de l'année et nuit du solstice d'hiver. Pendant cette nuit, Hors, symbolisant le vieux soleil, devient plus petit comme les jours deviennent plus courts dans l'hémisphère nord, et meurt le 22 décembre (le solstice d'hiver). On dit qu'il est vaincu par les puissances sombres et mauvaises du Dieu Noir. Le 23 décembre, Hors est ressuscité et devient le nouveau soleil, Koleda.

Dans certaines langues slaves, le mot est venu dénoter la mort inattendue d'un jeune et l'esprit maléfique qui raccourcit la vie.

Mon avis

Un livre à lire au coin d'une cheminée !

Dans un village en totale autarcie, Kira et Yuri, frère et soeur, passent bon gré mal gré des jours paisibles, suite au blizzard persistant, qui les empêche d'en sortir. Mais un jour, tout bascule et Kira se retrouve atteinte d'une maladie étrange... Une malédiction ?
Ni une ni deux, le chaman local expulse manu militari les deux adolscents dans la tourmente de l'hiver. On suit alors Yuri et sa soeur Kira qui est sous l'emprise de cet étrange mal qui la transforme peu à peu. Accompagnés de leur fidèle amie Anastasia, ils vont devoir traverser de grandes étendues enneigées à la recherche d'un remède. Cette quête semée d'embûches et de dangers se révèlera peuplée de créatures loin d'être naturelles ; une étrange meute de loups aux pouvoirs psychiques et des démons à la solde de Korochun essayeront par tout les moyens de faire échouer leur périple.

Car autant le dire dès le début : ce roman nous entraîne dans un maelstrom d'émotions et d'actions, où le blizzard empli nos oreilles, et où le froid côtoie le danger à chaque instant et s'insinue en nous, essayant de nous geler.
Les Loups Chantants installent un véritable huis-clos qui peu à peu nous fait perdre nos repères, nous laissant perdus et seuls face à l'immensité de cette neige et de cette tempête qui ne semblent pas vouloir faiblir.

Korochun guette et vous êtes sa proie !

Yuri est un jeune homme qui a perdu la femme de sa vie, Asya, dans le blizzard à cause des loups chantants qui entourent le campement et qui poussent les gens à quitter le village en les envoûtant (sorte de sirènes des glaces). Il vit avec sa soeur et sa meute de chiens. Des huskies et Orion son malamut. C'est un jeune homme très courageux qui cache sa peine au fond de son coeur, espèrant que sa belle reviendra auprès de lui. Yuri possède un pouvoir spécial... Il peut projeter son esprit dans d'autres corps et les contrôler. J'ai vraiment aimé sa relation quasi fusionnelle avec son équipage.

Kira est moins présente car le mal qui la ronge étend rapidement son emprise sur elle. Pourtant, elle n'est pas en reste niveau courage et ses compétences de gardienne éviteront des drames à de nombreuses reprises.

Quant à Anastasia, elle est déterminée et essaie d'être le plus rationnelle possible. Contrairement aux villageois, elle défend ses amis et brave le blizzard pour les accompagner dans ce périple tortueux, qui malgré ce que l'on pense, va resserrer d'autant plus leurs liens.

Dans la lignée du Roi des Fauves, Les Loups Chantants adoptent une ambiance pesante et oppressante caractéristique de ces deux romans ainsi que les entités surnaturelles qui viennent mettre des bâtons dans les roues de nos héros.
Le thème de la métamorphose est une nouvelle fois abordé et nos protagonistes vont devoir se battre pour déceler le vrai du faux, la meute chantante les induisant en erreur et les faisant douter à chaque instant.

La malédiction pourra-t-elle être levée ?

Les Loups Chantants est un récit baigné de magie et d'onirisme, où créatures surnaturelles et chamanisme ont la part belle et où l'humain n'a pas le droit à l'erreur dans les décors somptueux de l'hiver.
C'est aussi un roman empli de suspense et de rebondissements. Il est difficile de prévoir l'issue de l'intrigue tant les personnages subissent de péripéties et de retournements de situations. (Trop parfois ?) J'émets un petit bémol, peut-être très personnel, mais j'ai parfois trouvé que l'enchaînement des évènements était parfois très chaotique. Je ne m'attendais pas non plus au dénouement. Les Loups Chantants restent une lecture divertissante et agréable, même si j'ai préféré l'intrigue du Roi des Fauves.

Les Loups Chantants sont une ode à l'amitié et aux liens fraternels. Un très beau conte, écrit avec une plume poétique et délicate.

Arkona - Korochun

Les loups chantants par Wellenstein

Auteure : Aurélie Wellenstein

Editeur : Scrineo

Illustrateur : Aurélien Police

Nombre de page : 352p

ISBN : 2367404097