lundi 5 décembre 2016 Littérature

Evariste - Olivier Gechter

Afficher l'image d'origine

La Défense, ses tours verre-acier-béton riantes et son centre commercial pimpant, le jeune Évariste Cosson vient d’y installer le projet de sa vie : un cabinet d’ingénierie en occultisme industriel et commercial. Quelle étrange idée ! Il est certain que ça va fonctionner. La preuve, il n’y a personne sur ce créneau… Pourtant la vie n’est pas si simple. Il a bien du mal à joindre les deux bouts et il est en butte aux railleries des start-up plus conventionnelles.

Mais la chance tourne : le voilà chargé de recruter des individus pourvus d’aptitudes paranormales. Et là tout bascule ! Paré de sa gouaille et de son moral à tout épreuve, Évariste se lance à corps perdu dans une bien dangereuse enquête qui nous fait découvrir l’univers inquiétant d’un Paris où l’on règle ses différends à coups de sortilèges et de cafés enchantés !

Olivier Gechter

Afficher l'image d'origineNouvelliste depuis 2001, il est publié d'abord aux éditions de l'Oxymore, puis dans différents supports dont Lanfeust Mag.

En 2009, il publie Évariste, un polar fantastique humoristique aux éditions Asgard, réédité en poche aux éditions Mnémos en 2015, dans une collection consacrée au polar. Il reçoit le prix Zone Franche en 2010.

Son premier recueil de nouvelles paraît d'abord en numérique aux éditions Walrus en 2011 puis sous forme d'un recueil papier aux éditions Voy'el en 2013.

En 2013, il publie le premier volume d'une série de courts romans Steampunk, Le Baron Noir aux éditions Céléphaïs. Le premier volume, sous-titré L'ombre du maître espion, particulièrement remarqué dès sa sortie, il figure dès 2013 dans le guide Steampunk d'Étienne Barillier et Arthur Morgan et figure parmi les nominés au prix Uchronie 2013.

Evariste ou la start-up de l'extrême !

Evariste Cosson n'est pas un entrepreneur comme les autres... Quand certains montent une boulangerie ou se lancent dans le développement de sites web, lui choisit l'ingénierie en occultisme industriel et commercial... En but aux moqueries de ses petits camarades de sa pépinière d'entreprises, Evariste refuse de lacher le morceau.
C'est ainsi que lorsque Nadine Clédard l'appelle, il ne cherche pas à refuser son offre malgré les incertitudes sur ses chances de réussite. Car vu la demande de la demoiselle (et sa silhouette), comment dire non ? C'est ainsi que notre héros se retrouve embarqué dans une affaire dont il ne contrôle pas tous les tenants et les aboutissants. Mais comment refuser quoique ce soit à un joli minois ? (Alala...)
Afficher l'image d'origineDe déconvenues en rendez-vous plus ou moins musclés, Evariste essuie de nombreux revers dans son recutement sa quête de voyants par téléphone et ses ennemis ont tendance à se multiplier. Entre le sombre et maléfique Corlax, sa patronne, la présidente de la mystérieuse association CAT et la bonne empoisonneuse, notre héros a de quoi faire !
Heureusement, celui-ci possède des alliés de poids dans les personnes d'un guerrier chimbu du nom de Gidéon Bomba et d'un couple improbable de bi-centenaires antiquaires, d'Alembert et Grgicz ! (Et non ! Ce ne sont pas des vieilleries antiques !) Mais cela sera-t-il suffisant pour satisfaire ses engagements et démêler le sac de noeuds d'embrouilles ésotériques dans lequel il s'est fourré ?!

Olivier Gechter nous plonge dans un Paris ésotérique empli de danger et de gens peu fréquentables, où son héros va devoir apprendre à survivre et à louvoyer entre dans les plans galères dont il fait une spécialité !

Afficher l'image d'origine

Mon avis

Evariste est un roman captivant entremêlant avec succès ésotérisme et enquête privée dans un Paris actuel. On s'attache rapidement au héros qui dévoile un manque de chance flagrant et une propension à être confondu avec un punchingball intéressante. Malgré des expèdients parfois mal choisis (Oui, cambrioler, c'est mal ! Et ceux d'en face sont pires !), on n'arrive pas à lui en tenir rigueur. Sa rencontre et son amitié avec Gidéon sont interressantes à suivre. Toutefois, je trouve que sa relation avec Nadine est un peu trop prévisible.
Le petit plus ? L'intrigue autour de la jeune Coralie. Les descriptions de son palais mental sont très poétiques et on peut fermer les yeux pour s'y projeter avec plaisir. (Bon... Certes pour Coralie, ça ne lui rend pas la vie simple.)

Bien que différement, les déboires d'Evariste m'ont fait penser aux aventures Sylvo Sylvain de Raphaël Albert et à La Stratégie des As de Damien Snyers, deux romans où les héros se retrouvent à enquêter et à essayer de sauver leur peau dans le même temps.

Evariste est un très bon roman pour se détendre et suivre les aventures rocambolesques d'un entrepreneur pas comme les autres.

Auteur  : Olivier Gechter

Editions : Mnémos

Collection : Hélios

Illustration : Geoffrey Soudant

ISBN : 978-2-35408-298-7