vendredi 25 novembre 2016 Littérature

Les Poisons de Katharz - Audrey Alwett

POisonsKatharz

À Katharz, ville-prison dans laquelle sont expédiés les criminels, le meurtre est légal et même récompensé. Ténia Harsnik, la dirigeante, y règne par la terreur et aime jouer de la guillotine. Non qu’elle soit cruelle, mais il lui faut coûte que coûte maintenir le nombre d’habitants sous le seuil des cent mille âmes. Le dépasser conduirait hélas à la fin du monde, et ce serait désagréable.Bien entendu, les enjeux sont secrets. Bien entendu, le marchand de sortilèges Sinus Maverick prépare un coup d’État infaillible. Bien entendu, le Prince Alastor a planifié de raser la ville avec sa trop nombreuse armée. Bien entendu, Dame Carasse, la seule sorcière capable d’affronter ce chaos vient de ficher le camp. Bien entendu…



 

L'auteure, Audrey Alwett

Alwett

Audrey Alwett est née en 1982 en région parisienne. Durant ses études, elle travaille dans diverses maisons d’édition et écrit pour la presse régionale, mais les premières publications qui lui importent seront des nouvelles qui lui permettent de remporter quelques prix littéraires.

Après ses études, elle rallie le Studio Gottferdomqui regroupe dessinateurs, scénaristes et écrivains, en 2007 pour faire de l’écriture son activité à plein temps. Les années suivantes elle publie plusieurs albums de BD en grande partie aux éditions Soleil et crée deux collections chez ce même éditeur.
Le succès vient avec Princesse Sara, une série qu’elle réalise avec Nora Moretti au dessin.

Elle fonde le Label Bad Wolf, qui devient une collection de fantasy chez les éditions  Actusf, aux côtés des plumes de Christophe Arleston et d’Isabelle Bauthian. Elle publie ainsi Les Poisons de Katharz, un roman qui pose les bases d’un univers plein d’humour, de tensions et d’humanisme.
 

Les poisons de Katharz ou le petit manuel de "comment gérer l'Apocalypse" !

Les poisons de Katharz est un récit qui sous des dehors de ne pas se prendre au sérieux, dépeint un monde au bord de la rupture. Certains de ses habitants, un peu plus au fait que d'autres sur les problèmes de taille (c'est le cas de le dire !) qui les guettent, essaient par tous les moyens de circonvenir la crise.
Le souci... C'est qu'évidement tout ne se passe pas comme prévu...Enfin pas tout à fait.

Entre une tyranne, Ténia Harsnik, qui vit dévêtue et qui a la sentence facile, Sinus Maverick un fabricant de bonbon louche au prime abord, un Totor... Euh, un roitelet sans envergure et sans cervelle et Dame Carasse, une sorcière qui renouvelle son stock d'apprentis tous les mois, Katharz est dans de beaux draps !

Face à sa destruction imminente par l'intérieur et l'extérieur, Katharz va devoir trouver les ressources pour se sortir de cette mer**... Impasse.
Mais qui donc a la solution ?! La situation est telle, qu'on s'attend à ce que les principaux protagonistes définissent un plan à am-stram-gram ou chifoumi.
Toutefois, c'est sans compter une arrivée inattendue dans cette ville où la violence, le désespoir et la misère suintent par tous les pans de mur.

Au-delà de l'humour corrosif, bien plus fin que ce à quoi l'on pourrait s'attendre, le lecteur découvre une histoire prenante dont les personnages hauts en couleurs et pourtant réalistes restent attachants malgré des défauts parfois problématiques et des failles parfois gigantesques ! (qui a dit que certain(e)s avaient des problèmes d'ego ?)

En dehors des acteurs principaux de ce désastre annoncé, Audrey Alwett insère dans son récit des personnages secondaires que l'on se plait à apprécier, même si certains peuvent faire peur. (spéciale dédicace à un certains croquemitaine romantique.)
Elle y ajoute de multiples clins d'oeil faits aux lecteurs à travers de nombreuses et subtiles réfèrences littéraires ou encore musicales dont le célèbre tube "En rouge et noir" de Jeanne Mas ! Et permet ainsi de déssiner et développer un monde original et plein de surprises.
Des vrais moments de plaisirs et de franche rigolade devant cette équipe de bras cassés pourtant peu recommandable dans cette ville toute de guingois.

Le propos, également, est assez surprenant et engagé. Les poisons de Katharz aborde des thèmes variés comme la guerre, les compromis moraux ou encore la condition féminine. La question du bien et du mal est assez prépondérante et il est bien difficile d'y répondre.
La trame du roman est bien construite et l’auteure sait tenir son lectorat en haleine via des retournements de situations rocambolesques et maîtrisés par nos héros. L'action omniprésente et les complots plus ou moins bien ourdis finissent d'équilibrer le récit.
Les poisons de Katharz est aussi livré avec son lot de caricatures et de clichés revisités pour notre plus grande satisfaction.

Afficher l'image d'origine

Les poisons de Katharz, c’est drôle, noir, épique, tragique... Et tellement humain ! Un excellent roman qui prend plaisir à être le contrepied d'une fantasy parfois un peu trop rose et gentille et où les "méchants" ne sont pas si méchants.

“Un jour de plus !”

POisonsKatharz   Auteure : Audrey Alwett

  Editions : ActuSf

  Collection : Bad Wolf

  ISBN : 979-10-94665-02-2

  Nombre de page : 462p