mardi 19 mai 2015 Littérature

Or et Nuit - Mathieu Rivero

Afficher l'image d'origineDes mille et une histoires que j’ai pu conter, aucune n’est aussi fabuleuse que celle que je m’apprête à te narrer.

On y voyage de cités mortes en jardins luxuriants, de royaumes en déserts et de geôles en palais. On y croise djinns et ghûls, sultans et dragons, reines et démons, et les lignées maudites s’y affrontent autant que les passions se déchaînent. Vois-tu, elle recèle en son cœur une bien plus unique distinction. Cette histoire d’amour et de mort est vraie : je l’ai vécue. Parole de Shéhérazade.

Départ pour le monde de l'Orient et des djinns

Qui n'a jamais entendu parler de Shéhérazade, de ses merveilleux contes? De cet Orient fabuleux, rempli de mystères et de dangers?

Or et Nuit nous replonge dans ce monde où le merveilleux côtoie l'humanité.

Tout débute lorsque Shéhérazade, fuyant son mari un poil taré sur les bords, le sultan d'Ulud, Shahryar, se lance sur les routes.

Shahryar ne supportant pas la tromperie de sa 1ère épouse, décapite toute ses femmes d'une nuit, sauf Shéhérazade qui réussit à sauver sa vie par un conte chaque nuit... Les fameux contes des Mille et Une Nuits. Or, un jour, lassée de devoir jouer sa vie contre quelques paroles, la reine décide de prendre la tangente et part voyager à travers les différents royaumes qu'elle croise (Babylone, Yazad et le Jagannâtha).

Shéhérazade est originaire du Royaume d'Ulud, royaume peu éloigné de la mythique Babylone.

Afficher l'image d'origine

Shéhérazade et le Sultan par le peintre persan Sani ol-Molk (1849-1856)

Et là... C'est le drame! Imaginez, une femme seule, se baladant dans le désert... Paf! Un groupe de bandits! Chanceuse, elle est seulement prise en otage. Mais par qui?... Qui est ce mystérieux et inquiétant chef des bandits?

Tariq, le bandit de grand chemin est un personnage ambigu recelant beaucoup de secrets. Comme son mari, Tariq va demander à Shéhérazade de lui conter des histoires en échange de sa vie.

Une histoire de vengeance

Shéhérazade se retrouve entraînée plus ou moins contre sa volonté à narrer les aventures et l'amitié entre deux royaumes (villes états), Yazad et Babylone, incarnées par leurs souverains respectifs Azi Dahaka et Abû Bakr.

Afficher l'image d'originePéninsule arabique (Wikipédia)

Azi est le descendant d'un roi dragon. Selon la légende, son grand-père après avoir vaincu un djinn, se serait approprié ses pouvoirs et aurait créé la ville de Yazad (Mathieu Rivero situe Yazad dans la péninsule arabique, au sud). Entouré de ses conseillers, Yussuf le derviche, Kaveh le vizir et son général Ashurrabi, le jeune sultan apprend son futur métier... Mais l'ombre de son aïeul plane... et Azi rempli de questions, se heurte à des murs de silence...

"Azi, une vie sans secret n'est pas exempte d'inconnues : bien au contraire, si tu souhaites la vérité à tout prix, tu découvriras que retourner un grain de sable te conduira à questionner le désert tout entier."

Il croise alors le chemin du souverain de Babylone, Abû, un jeune prince mal dans sa peau et relégué au second plan des décisions du royaume et du pouvoir par une mère surprotectrice, Fitna.

Mais que cache les motivations de cette reine sans scrupules?

Ces princes si différents, tels le le soleil et la lune, ont tout deux soif de réponses et de reconnaissance. Que sont-ils prêt à faire, à céder, pour arriver à leurs buts? Qui en veut à Azi Dahaka? Cette soif de sang et de revanche, d'où vient-elle?

Shéhérazade nous raconte leurs vies, leurs choix... Qui ils sont. Et Tariq l'écoute très attentivement...

Les djinns ne sont jamais loin et les secrets non plus.

Et avant?

En effet, nous apprenons rapidement, qu'en des temps anciens, les djinns et les humains vivaient ensemble. Mais que suite à certains évènements, le Roi Salomon et le roi des djinns Ravannah ont un jour décidé de séparer les deux royaumes, les deux "espèces" et d'interdire l'existence des sang-mêlés.

Pourtant, quelques djinns continuent de vivre dans le monde des hommes sous une enveloppe humaine. Et parfois, l'interdit... Se produit. Des demi-djinns voient le jour.

Depuis cette séparation, les hommes et les djinns ne sont plus sensés avoir d'échanges entre leurs deux peuples.

Mais lorsque le grand-père d'Azi commet l'irréparable, une haine sourde commence à grandir dans le cœur des djinns. La vengeance gronde...

Shéhérazade sera-t-elle la clé de la paix? La voie/voix de la sagesse?

Avec Or et Nuit, Mathieu Rivero signe son premier roman aux Éditions des Moutons Électriques. Sa plume fluide nous entraîne dans les méandres des contes et de l'imaginaire oriental, entre Inde et Arabie. On ferme les yeux... Et nous partons en voyage... Les différentes légendes s'imbriquent les unes dans les autres tel le système des poupées russes, donnant ainsi une dynamique au roman et une mise en abîme des récits très réussie et prenante.

L'univers oriental construit et animé par l'auteur ne manque pas de charme et s'avère solide, sombre et entrainant... dans des abysses inconnues et dangereuses. Toutefois, il arrive parfois que certains aspects de l'intrigue tombent sous le sens et frôlent le manichéisme.

Les personnages de ce roman sont bien travaillés, même si parfois des baffes se perdent. Je pense à Abû que je trouve parfois particulièrement...Mou! L'héroïne, Shéhérazade, oscille entre force et tendresse. Ses multiples facettes la rendent attachante et on suit avec plaisir ses aventures et ses récits. Elle réussit sans aucunes difficultés à nous happer dans son monde! La relation qui se tisse entre elle et Tariq est très intéressante, et aurait peut-être méritée d'être approfondie.

"Peut-être tes mots touchent-ils au cœur même de l'imagination. Il faut croire que tu as plus de pouvoir que tu ne l'imagines..."

Un livre de quêtes et de voyages incontournable!

 Afficher l'image d'origine

Auteur : Mathieu Rivero

Titre : Or et Nuit

Éditeur : Les Moutons Électriques

Nb de pages : 250p