lundi 25 mai 2015 Rencontres

Linden Oliver - Rencontre d'une auteure en devenir

En ce jour du 23 Mai de l'an de grâce 2015, la librairie Trollune nous fait le plaisir d'organiser une rencontre avec la talentueuse auteure lyonnaise Linden Oliver.

Afficher l'image d'origineLinden Oliver

Actuellement publiée aux éditions de La Bourdonnaye, Linden nous invite à voyager dans son monde médiéval fantastique des Pèlerins d'Yssel.

Profitant de cette rencontre (niark niark), l'écureuil a décidé de poser quelques questions à la demoiselle.

Linden Oliver, auteure des Pélerins d'Yssel

Bonjour! Je suis ravie qu'on puisse se rencontrer et je te tiens à te remercier d'accepter de répondre à ces quelques questions.

Dis moi... Comment es-tu venue à écrire?

En fait, déjà toute petite, je réécrivais les contes comme ceux des frères Grimm ou d'autres histoires. En seconde année de maternelle, une maîtresse m'a dit j'avais une grande passion pour les lignes de lettres.

C'est aussi aussi beaucoup venu avec la mort de mon père. C'était une très bonne thérapie, un projet à tenir, c'était ma béquille. (Écrits antérieurs aux Pèlerins d'Yssel)

J'ai écrit les 2 premiers tomes des Pèlerins d'Yssel entre 2004 et 2011. ça fait environ... 1000 pages. :)

Tu as eu beaucoup de besoin de réécriture pour les Pèlerins?

J'ai d'abord fait une ébauche et ensuite je me suis lancée.

Par exemple, l'écriture de 10 chapitres s'est transformée en 50 chapitres. Je suis assez prolifique une fois lancée. J'ai d'ailleurs écrit mon roman au lieu de valider mon master 1!

Tu as toujours voulu écrire du médiéval fantastique?

Oui, c'était mon univers. Ma mère me lisait beaucoup de fantasy et de mythologies grecque ou anglo-saxonne, égyptienne, indienne... Et évidement... Les Chevaliers du Zodiaque! (rires)

Un personnage préféré?

Karesh (le général de Jais). Parce qu'il est trop beau (là on imagine Linden avec des cœurs et des étoiles dans les yeux). Il est vraiment inoxydable, solide; c'est roc, pas de fêlure. On en vient à aimer Haert car Karesh est derrière. Il y a une vraie relation entre eux deux.

Haert est très maladroit humainement, mais il tient bien le pouvoir. Il assume ses erreurs. Karesh le complète.

As-tu prévu beaucoup de tome?

En vrai, il y avait 8 tomes en autoédition. Mais ils ont été dédoublés (ou plus) lors de l'édition chez La Bourdonnaye. J'ai tout mes chapitres. Je sais où je vais, mais ça reste encore ouvert.

Par exemple, la rébellion lunarelle est venue quand j'écrivais. Donc on verra. :)

Actuellement, j'attaque l’écriture des tomes 6, 7 et 8. (Compter les tomes allant de 16 à 20 )

Des inspirations en particuliers?

Je dirais les deux premiers tomes de l'Assassin Royal de Robin Hobb, qui m'ont inspiré pour la "coloration" de l'univers de mon roman.

Les souvenirs de lecture des Royaumes Oubliés (Elminster, Drizzt...) et Lancedragon. Il y a aussi Anne Rice, et bien sûr Terry Pratchett.

Afficher l'image d'origineEn bande dessinée, Aria m'a beaucoup inspiré. C'était une bd géniale!

La musique m'inspire énormément, comme par exemple Hans Zimmer (Pirate des Caraïbes...), les musiques qui font des trailers épiques : Audiomachine, Two Steps From Hell, etc.

Tu imaginerais Les Pélerins d'Yssel adaptés en bd?

Peut-être pas en bd car il y a trop de personnages. Mais pourquoi pas en manga, genre à la Claymore?!

Afficher l'image d'origine

Claire - Héroïne de Claymore

Le top, ce serait par le dessinateur de Servitude ou de Korrigans!

Un petit mot pour la fin?

Un conseil, ne perdez pas pas votre capacité à rêver! Et ne laissez personne juger vos rêves!