vendredi 10 avril 2015 Littérature

Royaume de Vent et de Colères - Jean-Laurent Del Socorro

Afficher l'image d'origine

Une magnifique leçon de panache en cette sombre époque... Les Guerres de Religion

1596. Deux ans avant l'édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s'oppose à Henri IV, l'ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. À La Roue de Fortune se croisent des passés que l'on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s'essaie à un métier sans arme.Les pions sont en place.Le mistral se lève.La pièce peut commencer. Placé entre l'Histoire et la fantasy, ce premier roman de Jean-Laurent Del Socorro est époustouflant de maîtrise et d'érudition.

Que dire... J'ai acheté ce tome à Trolls et Légendes le Dimanche et je l'ai fini... Le lundi! Jean-Laurent Del Socorro emporte son lecteur dans un tourbillon historique, où aucun de ses héros ne sortira indemne! C'est beau, poignant et chaque protagoniste saura vous lier à lui... A son destin de façon irréversible.

« Jean-Laurent Del Socorro ferre son lecteur et lui murmure à l'oreille : "voici pile l'histoire qui te manquait pour retrouver le goût de la littérature". » Ugo Bellagamba

1596 - ça se tabasse dans le Sud, Catholiques vs Protestants

Petit rappel historique de cette période troublée :

Bon... Faut dire que ça avait déjà bien commencé avec la Saint Barthélémy de la mère Catherine (de Médicis) et du fiston Charles IX (Charly pour les intimes - Voir Charly 9 de Jean Teulé), un beau petit carnage tout en finesse et modération. L'année 1596, année où se déroule le roman, est riche en rebondissements au sein de notre bon Royaume de France.

Henri IV

Suite à cette "petite incartade", les deux partis religieux s'affrontent de plus belle : La Ligue Catholique contre Les Protestants. Le seul hic, c'est que le chef des protestants, par un heureux (ou pas) coup du sort, se retrouve propulsé à la tête du Royaume de France. Roi? Ouida! Mais hors de question de rester protestant si Henri IV veut garder la couronne.... Il se convertit donc.

Et là... C'est problématique, car il se retrouve à devoir reconquérir les territoires et autres fiefs protestants (ces "anciens amis" de foi et de cœur). C'est une période dramatique et on peut vraiment dire qu'il se retrouve le cul entre deux chaises!

Bref... En 1596, Henri IV décide encore une fois d'essayer de reprendre Marseille, qui s'est décrétée République, sous le "règne" du Consul Charles de Casaulx, avec l'aide plus ou moins volontaire de la Comtesse de Sault, chef de la Ligue dans le Sud Est et de Charles Emmanuel de Savoie.

État du Royaume dans les années 1590

C'est donc sur fond de guerre et de poudre que nos protagonistes verront leurs chemins se croiser et peut-être... Se sceller.

Des destins d'exception - Des destins croisés

Étant donné que j'ai lu quasiment le livre d'une traite et que celui-ci est très bien écrit, j'ai envie de parler de pleins de choses... Toutefois, il serait fort malséant de spoiler.

Jean-Laurent Del Socorro a pris le parti d'écrire de courts chapitres, chaque chapitre donnant la parole (ou la pensée) à un des protagonistes. Chaque personnage a son vécu et son présent. Mais tous ont ceci en commun que la guerre ne les a pas épargné. Axelle, nouvellement tenancière d'une auberge, était capitaine d'une troupe de mercenaire; Gabriel, chevalier de Saint Germain, a vu sa famille décimée lors de la Saint Barthélémy... Autant de passés douloureux et remplis de remords et de haine.

Tous les héros mis en scène ont une quête, qu'elle soit motivée par des desseins plus ou moins grands, être heureux (Armand et Roland), rendre Marseille au Royaume (Victoire et Silas), trouver la voie de la rédemption (Gabriel)...

Afficher l'image d'origine

Ville de Marseille avec son port

Le roman, tourbillon de sentiments et d'actions, s'articule autour de l'arrivée de l'armée du Roi aux portes de Marseille. Chacun se retrouvant face à ses démons et son destin. Que recherchent-ils? Quelle voie sera la leur? Autant de questions que le lecteur découvrira au fil des pages de ce roman haletant et poignant.

A mon grand étonnement, les femmes ont une place très importante sous la plume de Jen-Laurent Del Socorro. l'auteur met en avant des femmes fortes, des femmes qui luttent pour elles, pour leurs familles, leurs convictions (Axelle, La comtesse de Sault, Victoire). Des femmes tournées vers l'avenir, qui se battent pour construire, reconstruire.

Royaume de Vent et de Colères, est un roman de souffrance, où nombre des protagonistes ce sont vus malmenés par le destin et la mort rôdant autour d'eux. Ce sont des femmes et des hommes qui ont enduré nombre de tourments, qui ont trahi et se sont trahis. Et c'est à Marseille, carrefour de leur destinée, qu'ils chercheront leur propre rédemption, leur propre pardon.

Il est à noter qu'une pointe de fantaisie s'est glissée dans Royaume de Vent et de Colères, sous la forme d'un art de guérison et de guerre (malheureusement). Il s'agit de l'utilisation de l'Artbon, une sorte de pierre de pouvoir, très rare et très dangereuse. Ces utilisateurs sont appelés les Artbonniers et sont souvent honnis par le reste du monde.

Je vais arrêter là en espérant que ces quelques mots (malgré un fond historique très sombre) vous donneront envie de découvrir ce superbe roman, où le panache et la destinée sont les mots d'ordre!

Les Éditions ActuSf ont ajouté un petit bonus à la fin de l'ouvrage avec une interview de l'auteur.

Afficher l'image d'origine 

Titre : Royaume de Vent et de Colères

Auteur : Jen-Laurent Del Socorro

Éditions : ActuSF

Nb de page : 281p